Ce qui m'a le plus marquée dans la rencontre avec cette dame de 70 ans hospitalisée en clinique, c'est que cette personne dont je ne savais rien sauf son nom, s'est totalement livrée à mon écoute.

Je l'ai juste laissée parler, je ne l'ai jamais interrompue,

je l'ai accompagnée dans son récit simplement en hochant la tête,

en lui prenant la main quand j'ai senti que je pouvais me le permettre,

en souriant quand elle parlait de choses légères

et en ayant les larmes aux yeux quand elle-même en avait.

Par chance, aucun soignant n'est venu "nous déranger".

De fait, il s'est réellement produit quelque chose de très fort entre cette dame et moi,

j'ai senti qu'elle m'accordait une confiance totale,

confiance à laquelle j'ai répondu par une attention totale...

Elle a terminé en me disant les larmes aux yeux :

"Merci, je n'avais jamais dit cela à personne."

Et elle  ajouté :

"Mais c'est la première fois que quelqu'un m'écoute vraiment."

Je l'ai pris comme un cadeau, un vrai cadeau,

et je l'ai remerciée aussi.

Je ne l'ai jamais revue...

Une bénévole